Parc national des Cévennes
-A +A
Share

LAUBAMAC : consolider les filières lauze et pierre sèche

Lancé en 2016 pour une durée de 3 ans, le programme LAUBAMAC  (Lauziers et tisseurs en pierre sèche du Massif central), qui avait pour objectif d’analyser, renforcer et structurer les filières lauze et pierre sèche sur le territoire, se termine en 2019. Quatorze actions ont été conduites pour répondre aux objectifs de ce vaste programme.

Financé par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) du Massif central et co-animé par le Parc national des Cévennes et l’association Artisans Bâtisseurs en Pierres Sèches (ABPS), le programme LAUBAMAC avait pour objectif de :

> consolider et développer les filières lauziers et bâtisseurs en pierre sèche à l’échelle du Massif central, et soutenir leur vitalité économique ;

> mettre en valeur le creuset d’artisans d’exception que ces filières représentent ;

> connaître la situation actuelle et potentielle du développement économique de la filière lauziers et bâtisseurs dans le Massif central, réaliser des études de marché ciblées ;

> structurer les filières par des qualifications spécialisées, des textes de référence des métiers et des formations adaptées ;

> soutenir les actions de recherche et de développement qui auront un effet levier sur le marché ;

> mettre en réseau les professionnels, sensibiliser les différents publics du territoire, et transmettre ces savoir-faire aux générations futures.

Ce vaste programme a donné lieu à la réalisation de 14 actions dans les domaines suivants : formation et qualification, marchés et réglementation, recherche et développement, communication et sensibilisation. Les actions ont été portées par sept maîtres d’ouvrages du sud du Massif central (voir encadré ci-dessous).

Les actions ont été présentées lors des Rencontres nationales des lauziers et bâtisseurs en pierre sèche, organisées par le Parc national les 4 et 5 avril 2019 à Florac-Trois-Rivières. Durant deux jours, le colloque, qui a mêlé séances plénières, ateliers et visites de terrain, a rassemblé près de 140 artisans, paysagistes, élus, techniciens, chercheurs, gestionnaires d’espaces protégés et passionnés venus de 15 départements français, de Belgique et de la principauté d’Andorre.

L'étude sur les usages contemporains de la pierre sèche et de la lauze - action portée par le Parc national des Cévennes - sera bientôt disponible.

 

Bientôt LAUBAPRO

S’il est validé par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) du Massif central, le programme LAUBAPRO succédera à LAUBAMAC. Un programme davantage axé sur l’économie et la création d’emplois. Quinze actions devraient être portées dans les domaines suivants : approvisionnement et valorisation, recherche et développement, formation et qualification, marché. Le réseau des partenaires devrait s’agrandir avec l’arrivée de l’Association des Lauziers Couvreurs (ALC), le Parc naturel régional de l’Aubrac, l’association Gens des Pierres (Ardèche) et la communauté de communes Comtal, Lot et Truyère.