Parc national des Cévennes
-A +A
Share
Le 16/04/2019
Institutionnel
© Natacha Maltaverne PNC
Accompagnés par Claudie Pascal-Martin, présidente de l’Office de tourisme Cévennes Gorges du Tarn, les élus se sont rendus à la future Maison du Tourisme et du Parc © Natacha Maltaverne PNC
Chaque année, l’Association interparlementaire France-Canada à l’Assemblée Nationale, présidée par la députée du Gard, Annie Chapelier, organise des échanges qui se déroulent alternativement dans les deux pays. 7 parlementaires canadiens sont actuellement en visite en France.

Plusieurs thèmes ont structuré les rencontres 2019 : l’aménagement du territoire, l’égalité femmes-hommes, le tourisme écologique, l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et son impact sur l’environnement. 

Plusieurs communes de la circonscription de Mme Chapelier faisant partie du  Parc national des Cévennes, c'est tout naturellement qu'elle a sollicité l'établissement public pour évoquer la notion de tourisme écologique. La délégation s’est donc rendue à Florac-Trois-Rivières où les parlementaires ont été accueillis au siège du Parc par Henri Couderc, président du conseil d’administration et Anne Legile, directrice du Parc national ainsi que par Christian Huguet, maire de la commune. Les parlementaires étaient fortement intéressés par le fonctionnement et les missions de l’établissement public du Parc national qui diffèrent sensiblement du modèle canadien. 

Accompagnés par Claudie Pascal-Martin, présidente de l’Office de tourisme Cévennes Gorges du Tarn, les élus se sont rendus à la future Maison du Tourisme et du Parc, située dans l’ancienne gare. Cette nouvelle vitrine territoriale, dont l’ouverture est prévue cet été, est un bel exemple de mutualisation entre le territoire, représenté par la communauté de communes, et l'établissement public.

Les parlementaires ont ensuite échangé autour d'un repas avec des hébergeurs de Vébron qui bénéficient de la marque Esprit parc national avant de prendre la route pour rejoindre la grotte de la Cocalière, autre bénéficiaire de la marque. Cette visite courte mais dense a parfaitement répondu aux attentes de la délégation.